Denis Dailleux

éditorial Denis Dailleux et l'Égypte

© Denis Dailleux

«Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau que les rives du Nil entre Louxor et Assouan.» - Denis Dailleux


─── Josh Bright, 5 mars 2019

Depuis 30 ans, photographe français Denis Dailleux a documenté l'Égypte avec une fascination insatiable. Une véritable histoire d'amour avec une tendresse indescriptible pour l'habitant du pays, son humeur et ses lumières magiques.

Café à Bab Zuwella à l'aube, Le Caire, 1994 photographie de Denis Dailleux
Café à Bab Zuwella à l'aube, Le Caire, 1994


Helen Levitt
et New York City; William Eggleston et le sud des États-Unis; Robert Doisneau et Paris: il y a des photographes dont les noms seront à jamais synonymes d'un lieu particulier. C'est le cas de Denis Dailleux et de l'Égypte.

Dailleux a commencé à photographier au début de la vingtaine, capturant des images de résidents âgés de son village local de Chanzeaux dans le but de transmettre l'histoire de son éducation à la campagne.

Un homme marche dans la gare d'Alexandrie en Egypte - photographie de Denis Dailleux
Dans la gare, Alexandrie, 2005


H
e cite les travaux de Richard Avedon, Irving Penn et Diane Arbus, comme source d'inspiration de son approche photographique, bien qu'il ait également été galvanisé par les réalisateurs et scénaristes virtuoses du cinéma italien des années 1980: Bertolucci; Pasolini; Ettore Scola; Fellini Visconti, des artistes qu'il revendique «peint une fresque de la société italienne». Son entrée ultérieure dans la culture égyptienne lui conférerait le même «choc esthétique» qu'il ressentait en découvrant leurs œuvres pour la première fois.

Le Caire, 1998 photographie de Denis Dailleux
Le Caire, 1998
photographie de Denis Dailleux
Sans titre, Egypte
photographie de Denis Dailleux
Sans titre, Egypte


Denis
 Dailleux s'est rendu pour la première fois au Caire en 1992, pour rejoindre son amant égyptien qu'il avait rencontré à Paris un an plus tôt. Alors âgé de 34 ans, c'était la première fois qu'il quittait l'Europe, et il tomba immédiatement amoureux du pays, captivé par sa beauté séduisante et la chaleur et la générosité du peuple égyptien qui l'accueillit sans préjugés.

Cela marqua le début d'une relation longue et durable entre Dailleux et le pays qui deviendra plus tard sa patrie, une relation qui induira un travail vraiment remarquable: «J'ai eu la chance de découvrir une Égypte qui n'était pas encore entrée dans la mondialisation, où les relations étaient généralement simples et où, bien qu'étrangère, j'étais accueillie sans préjugés.

Homme regardant la mer Rouge, El Qusier, 2003 photographie de Denis Dailleux
Homme regardant la mer Rouge, El Qusier, 2003
Vue sur la mosquée Al-Rifai, Le Caire, 2001 photographie de Denis Dailleux
Vue sur la mosquée Al-Rifai, Le Caire, 2001
Un vendeur de limonade dans le souk, Le Caire, 2000 photographie de Denis Dailleux
Un vendeur de limonade dans le souk, Le Caire, 2000


Ses images équilatérales (capturées à l'aide d'un appareil photo moyen format) englobent des portraits individuels; souks et cafés animés; chambres d'hôtel et maisons vides; et subtils détails ethnographiques (les mains décorées d'une femme âgée; portraits théistes ornant le mur d'une maison) qui
ensemble, forment un poème visuel qui communique avec éloquence la riche tapisserie de la vie égyptienne.

Son œil pour la forme, la lumière et la couleur est vraiment étonnant, imprégnant des images d'une qualité picturale qui, parfois, évoque les œuvres des maîtres de la renaissance, tandis que sa capacité à transmettre de manière palpable l'atmosphère, est tout aussi impressionnante, captivant le spectateur et transportant les dans la scène.

Egypte, Le Caire, 1999 - Musiciens photographie de Denis Dailleux
Egypte, Le Caire, 1999 - Musiciens
Egypte, Le Caire, 2001 - Ahmed, serveur photographié par Denis Dailleux
Ahmed, serveur, Le Caire, 2001
Egypte, Le Caire, 2011 - Ventilateur dans un café photographie de Denis Dailleux
Fan dans un café, Le Caire, 2011


Son approche délicate et empathique exprime sa profonde affection pour le pays et ses habitants, qu'il décrit comme
'joyeux, exubérant, drôle, excentrique, farfelu et profondément mélancolique', sensibilités idiosyncratiques qu'il capture avec brio dans ses photographies.

Son propre favori représente un jeune garçon regardant pensivement dans l'espace avec le Nil en toile de fond. Une image saisissante, qui pour Dailleux évoque sa propre enfance, illustrant à quel point les grandes photographies sont si souvent réflexives.

Un jeune garçon regardant la mer. Egypte, Le Caire, 2004 photographie de Denis Dailleux
Un garçon à côté du Nil, le jour de Shal El Nessim (fête du printemps) à Anater, banlieue nord du Caire, 2004


En 2012, un an après que la révolution a secoué le pays en son cœur, Dailleux a rendu hommage à ceux qui ont perdu la vie en combattant pour une meilleure Égypte dans une série de portraits représentant les parents des victimes et les coins de leurs maisons qui servent de mémoriaux. aux perdus.

Un rappel que les responsables n’ont pas été traduits en justice et que la lutte pour une société plus libre et plus juste n’a pas encore été gagnée. Les séries, Egypte les martyrs de la révolution, est sorti sous forme de livre en 2014, la même année que Mère et Fils, sa série acclamée par la critique de portraits intimes représentant des bodybuilders égyptiens et leurs mères: un hommage à leur lien profond.

Untitled 2014 (From Egypte les martyrs de la révolution) photographie de Denis Dailleux
Sans titre 2014 (From Egypte les martyrs de la révolution)
Oussam et sa mère (de Mère et Fils) - Egypte, Alexandrie, 2014 photographie de Denis Dailleux
Oussam et sa mère (de Mère et Fils) - Egypte, Alexandrie, 2014
Egypte, Sans titre, Date inconnue photographie de Denis Dailleux
Egypte, Sans titre, Date inconnue


Ensemble, ces ouvrages se composent de plusieurs livres: Habibi Cairo, Le Caire mon amour (1997); Le Caire (2001); Fils de roi, Portraits d'Egypte (2008) et Impressions d'Egypte (2011)

Beaucoup de choses ont changé depuis que Dailleux a mis les pieds en Égypte il y a une trentaine d'années, et il est depuis retourné vivre dans sa France natale, même si ses souvenirs du pays perdurent à travers ses images remarquables, tout comme son amour profond pour son peuple.

 

Toutes les images © Denis Dailleux