Alessandra Sanguinetti

Critique de livre L'illusion d'un été éternel

© Alessandra Sanguinetti

Éditeur Mack vient de sortir le deuxième opus d'Alessandra Sanguinetti qui suit deux filles qu'elle a rencontrées à l'âge de 5 ans autour de sa ferme familiale dans la campagne argentine.


─── Laurence Cornet, 6 janvier 2020

Dans ce deuxième volume, "L'illusion d'un été éternel », nous suivons Guillermina et Belinda de 14 à 24 ans dans la négociation du territoire fluide entre l'adolescence et le jeune adulte.

Portrait couleur de deux filles par la photographe Alessandra Sanguinetti


Quand on pense à la campagne argentine, et en particulier à la Pampa, des images mythologiques surgissent immédiatement - des gauchos chevauchant librement, des hommes durs et indépendants dans une terre vide, avec des maisons dessinant des points sur les vastes plaines. La réalité que la photographe Alessandra Sanguinetti a dépeinte est différente; celui qui regarde de plus près les univers cachés à l'intérieur de ces points.

Alors qu'elle travaillait sur un projet sur la relation des compatriotes à la terre de la région où sa famille avait une ferme, elle a rencontré deux petites filles brillantes, Belinda et Guillermina, dont il est vite devenu clair qu'elles seraient les héroïnes d'un projet à vie. «Dès le départ, il était important de raconter l'histoire de deux filles. Parce qu'en Argentine, et surtout à la campagne, les femmes sont invisibles bien qu'elles travaillent aussi dur que les hommes. J'ai pris du plaisir et je savais que je faisais attention aux People auxquelles on ne prête jamais attention », Explique Sanguinetti.

Portrait couleur de deux filles par la photographe Alessandra Sanguinetti - L'illusion d'un été éternel
Portrait couleur d'une fille par la photographe Alessandra Sanguinetti
Portrait couleur d'une fille par la photographe Alessandra Sanguinetti


Vingt ans plus tard, les filles énergiques sont devenues des femmes. Ils se sont mariés, ont eu des enfants, ont déménagé dans leurs propres maisons, ont vécu de nouvelles aventures. Mack vient de publier un nouveau chapitre de leur vie - un qui couvre à peu près les 15 dernières années.

Le processus n'a pas changé. Sanguinetti co-crée une fable avec le couple en mettant en place des portraits évoquant à la fois leurs rêves et leur réalité. «Il y a un élément de rêve car je pense que c'est aussi ma façon de voir le monde. Je ne voulais pas simplement photographier de manière objective. Chaque fois que vous racontez une histoire, c'est votre propre façon de raconter et d'interpréter la réalité », note-t-elle.

Portrait couleur de deux filles par la photographe Alessandra Sanguinetti - L'illusion d'un été éternel


Sanguinetti avait une idée, inspirée d'une conversation qu'ils avaient eue, d'une situation qu'ils avaient vécue, ou d'un tableau qu'elle voulait imiter et les femmes y réagiraient, l'interpréteraient dans leur propre vie. «Ils ont toujours eu leur mot à dire sur la façon dont ils sont photographiés», elle dit. «Je peux venir avec une idée très claire et ensuite, ça change une fois que je suis avec eux, et une fois qu'ils y réagissent. C'est une chose organique qui se produit entre nous et souvent, il peut s'agir de recréer quelque chose qu'ils ont déjà fait, ou d'exagérer quelque chose, ce qui le rend plus important.

Portrait couleur de deux filles par la photographe Alessandra Sanguinetti
Portrait couleur d'une fille par la photographe Alessandra Sanguinetti
Portrait couleur d'une fille par la photographe Alessandra Sanguinetti


Cette collaboration sincère et spontanée imprègne l'œuvre d'une certaine rêverie qui n'empêche pas leur contexte social d'émerger. On voit deux adolescents perdre la liberté de l'enfance, avec de nombreuses photographies servant de métaphores à ce passage: les chevaux sont un thème récurrent, bien que toujours piégé dans une affiche; une photographie montre Belinda marchant sur le chemin de terre, les mains remplies de sang; un autre les capture enterrés, avec seulement ses visages découverts.

«Comme nous le savons tous, l'adolescence peut être vraiment joyeuse mais aussi très difficile. Vous êtes d'humeur, vous essayez de comprendre ce que va être votre vie, ce que vous allez faire de vous-même. C'est une réalité très différente de celle de votre enfance. Je voulais en parler aussi parce qu’ils doivent continuer leur vie, ils n’ont pas eu le privilège de savoir ce qu’ils voulaient », Commente Sanguinetti.

Photographe couleur Alessandra Sanguinetti
Photographe couleur Alessandra Sanguinetti
Photographe couleur Alessandra Sanguinetti


Pages après pages, ils ne sont plus les enfants du livre - Belinda est devenue maman à 16 ans, Guillerma quelques années plus tard. Les éléments de l'environnement sont discrets mais plus présents que dans le livre précédent. "Il y a un peu plus de contexte dans leur mode de vie que dans le premier livre, car lorsque vous vieillissez, l'endroit où vous vivez et à quoi ressemble votre maison compte pour vous", Explique Sanguinetti. Ces détails introduisent également leurs responsabilités croissantes.

Pourtant, ils jouent toujours le jeu de la pose, comme s'ils prolongeaient en quelque sorte l'enfance. Sur une photo, Guillermina boit même au biberon de manière à la fois mélancolique et humoristique. «La seule qui soit vraiment nostalgique d'être un enfant est Guillermina. C'est pourquoi cette image a une raison d'exister », Raconte Sanguinetti. Le titre du livre - «L'illusion d'un été éternel» - vient aussi de quelque chose qu'elle m'a dit sur le fait que le fait d'être enfant lui manque.

Portrait couleur d'un garçon et d'une fille par la photographe Alessandra Sanguinetti - L'illusion d'un été éternel


Au-delà du récit global, chaque photographie fonctionne comme un tableau, avec de multiples détails que l'on remarque en regardant de près. Chacun d'eux est une histoire en soi. "Si vous laissez passer le temps, vous voyez des choses que vous ne remarquez pas au début", Dit Sanguinetti - «C'est ce qui le rend magique.»

 «Les aventures de Guille et Belinda» et l'illusion d'un été éternel » par Alessandra Sanguinetti est Publié par MACK et disponible ici


Toutes les images © Alessandra Sanguinetti