Alain Schröder

Top 10 Visual Storytelling à travers 10 images

© Alain Schröder

"Si je pouvais raconter l'histoire avec des mots, je n'aurais pas besoin de trimballer une caméra." - Lewis Hine


par Josh Bright, 5 janvier 2022

Des photojournalistes et documentaristes sociaux éminents du XXe siècle aux communicateurs visuels les plus éloquents de notre temps, depuis des générations, les grands photographes ont cherché à transmettre stories à travers leurs lentilles.

Pour célébrer notre 2022 Visual Storytelling Award, (ouvert aux inscriptions jusqu'au 31 janvier), nous avons examiné certaines des entrées les plus captivantes des concours précédents et selected 10 images qui montrent l'immense pouvoir édifiant du médium.

Kristof Vadino, photographie documentaire, visual storytelling. Alex, 41 ans, pêcheur de moules, vit avec sa femme et ses deux filles dans une cabane au bord de la mer au nord de Jakarta, en Indonésie.
« Naufrage de Jakarta » © Kristof Vadino

1. »Naufrage de Jakarta » (Finaliste Visual Storytelling Award 2020) – Kristof Vadino 

L'élévation du niveau de la mer est une facette clé de la crise climatique, et dans peu d'endroits elle est plus évidente que la capitale indonésienne, une ville de plus de 10 millions d'habitants qui disparaît rapidement sous la mer. Kristof VadinoLe portrait saisissant de Alex, un mytiliculteur local, dépeint son travail quotidien dans les eaux proches de sa maison de Jakarta.

C'est une image riche en juxtapositions frappantes, notamment le contraste saisissant entre le
bateau et vêtements patinés avec les édifices ultramodernes et d'albâtre en arrière-plan, symbolisant ainsi la disparité qui existe ici. Alex et sa famille, qui vivent dans une cabane au bord de l'eau, subiront sans aucun doute les effets les plus immédiats et les plus dévastateurs des marées montantes, mais, si rien n'est fait, il ne fait aucun doute que ces monuments luxuriants, un jour, ressentez aussi l'impact.

Photographie de paysage analogique couleur moyen format dans les îles Shetland
« Plateforme nord de Ninian » - Îles Shetland, 2021 © Peter Iain Campbell

2. « Ninian Northern Platform », Dales Voe, îles Shetland, 20 juin 2021 – Peter Iain Campbell

photographe écossais Peter Iain Campbell a passé des années à documenter le Royaume-Uni l'industrie pétrolière et gazière (l'une de ses dernières industries lourdes restantes), culminant dans sa série en cours, "Leurs hélicoptères ne chantent plus", qui se concentre sur la fin de vie des plates-formes de forage et des plates-formes de production et leur déclassement et démantèlement à terre. 

Savamment capturée à grande échelle, une carcasse rouillée et monolithique repose de manière incongrue sur les paysages verdoyants du nord-ouest de l'Écosse : un symbole d'une industrie mourante, et peut-être pour la position autrefois fière de la Grande-Bretagne en tant que puissance industrielle mondiale.

Photo couleur d'une famille plongeant leur enfant de quelques mois dans le Gange sacré -Varanasi, Inde par Mohit Khetrapal
« Dip of Irony » - Varanasi, Inde © Mohit Khetrapal

3. « Dip of Irony » Varanasi, Inde – Mohit Khetrapal

Le Gange a longtemps été au cœur de la culture et de la tradition des hindous dans Inde, censé laver les péchés de ceux qui se baignent dans ses eaux et les bénir avec une vie longue et saine.

Cependant, il est extrêmement pollué et les baigneurs courent le risque de contracter des maladies mortelles telles que l'hépatite, le choléra et la typhoïde, une ironie à laquelle le titre fait allusion. Pourtant, pour des millions de People, comme la famille habilement capturée dans cette image, de tels risques ne sont pas dissuasifs, la foi l'emporte, et ainsi, les nouveau-nés sont régulièrement immergés dans les eaux peu profondes et troubles.

photographie en noir et blanc par Alain Schroeder tourné Dans le village d'Uzgen, au Kirghizistan où plus de 170 chevaux et hommes jouent au Kok Boru.
'Kok Boru, le polo de la chèvre morte' - Uzgen, Kirghizistan © Alain Schroeder 

4. »Kok Boru, the Dead Goat Polo', Uzgen, Kirghizistan (lauréat du 2e prix, Open Call Award 2020) Alain Schroeder 

SchroederL'image captivante de dépeint un sport traditionnel kirghize, dans lequel des hommes montés se battent furieusement pour la possession d'une carcasse de chèvre sans tête.

Chef-d'œuvre monochrome de grand format, c'est une composition intensément saisissante, une ménagerie d'hommes et de bêtes, enveloppée d'une gaze poussiéreuse. Il transmet parfaitement l'énergie intense de l'occasion ; la ferveur et la détermination des participants et rappelle les œuvres de Sebastião Salgado, l'un des plus grands conteurs visuels de notre époque.

Titre: «Mercedes» - La Havane, Cuba 2018 Le vitiligo est une affection cutanée à long terme caractérisée par des plaques cutanées qui perdent leur pigment.
« Mercedes » - La Havane, Cuba 2018 © Rosa Mariniello

5. « Mercedes », La Havane, Cuba 2018. (1er prix, Open Call Award 2019) – Rosa Mariniello

Le vitiligo est une affection cutanée à long terme caractérisée par des taches cutanées perdant leur pigment.

Un triomphe de la lumière, Couleur, et forme, marinielloL'image de 's illustre le potentiel artistique du portrait. Les teintes riches et kaléidoscopiques de la couverture et, par contraste, l'itération plus subtile de la toile de fond, attirent le regard sur le protagoniste qui est magnifiquement illuminé par la lumière naturelle angulaire. Sa pose allongée est peut-être un clin d'œil aux peintures emblématiques de la déesse Vénus par les maîtres de la Italien Renaissance (à savoir, Giorgione et Tiziano) et transmet la force et la confiance qui sied à sa beauté unique.

La Syrienne Umm Mohammed et son mari boivent du café dans leur maison détruite dans la ville rebelle de Douma, à la périphérie de la capitale Damas. Photographie documentaire couleur par Sameer Al-Doumy
'Un autre visage de la guerre' - Douma, Syrie, 2017 © Sameer Al Doumy 

6. 'Another face of War', Douma, Syrie, 2017 (1er Prix, Talent émergent Award 2020) – Samir Al Doumy 

Samir Al DoumyL'image de est réfléchie et donne à réfléchir, une composition intelligente qui frise le surréaliste. Un couple de People âgées capturé au cours de leur routine quotidienne, un moment calme d'apparente normalité qui accentue l'incongruité de la dévastation totale qui les entoure. Les représentations de conflit, ont été au cœur du développement de la photographie documentaire et pl'hotojournalisme et restent des outils fondamentaux pour façonner les perceptions. L'itération d'Al Doumy est un rappel brutal de l'impact dévastateur de la guerre en Syrie et un témoignage de la force et de la résilience de ceux qui restent. 

Photo en noir et blanc de Javier Arcenillas - 'Maras Gang Member Praying'. Prison de San Francisco Gotera, El Salvador. Du projet à long terme 'Latidoamerica'
'Maras Gang Member priant'. Prison de San Francisco Gotera, El Salvador © Javier Arcenillas 

7. 'Maras Gang Member priant'. Prison de San Francisco Gotera, El Salvador (3e prix, Visual Storytelling Award 2020) – Javier Arcenillas 

Pris à partir de Javier Arcenilles ' award-projet en cours lauréat, « Latidoamérique »,  cette puissante image monochrome dépeint un membre lourdement tatoué du gang Maras d'El Salvador plongé dans la prière dans un Prison de San Salvador. Magnifiquement cadré et impeccablement chronométré, c'est un portrait saisissant qui imprègne d'énergie viscérale et communique efficacement l'essence de la scène ; un jeune homme pris au piège dans une vie de pauvreté et de violence, en quête de rédemption.

Ross Long, photographie aérienne du lac Nabberu, un petit lagon de l'ouest de l'Australie
"Little Lagoon" - Shark Bay, Australie occidentale © Ross Long

8. "Little Lagoon" Australie - Ross Long

Ross LongLe rendu aérien de représente le bien nommé « Little Lagoon », qui fait partie d'un plus grand système de lagon dans la région de Shark Bay de l'ouest Australie. Coupé de l'emprise pernicieuse de l'humanité, cet écosystème compact a prospéré et pullule avec une diversité de vie marine : raies, requins et hippocampes, pour n'en citer que quelques-uns.

Magnifiquement capturée d'en haut, la topographie surréaliste est typique de la région : des eaux bleu azur contrastant avec des environnements arides et auburn. De plus, l'angle à 90 degrés accentue la qualité abstraite, évoquant les peintures à champ de couleurs des années 1940 et 50, il exalte la beauté diverse et parfois surréaliste de notre planète.

La race la plus boueuse au monde se trouve dans la régence indonésienne Tanah Datar. Course de taureaux, Indonésie, photographie documentaire de Jozef Macak
"Mud Race", Indonésie © Jozef Macak

9. « Mud Race », Indonésie – Jozef Macak

photographe slovaque Jozef Macak a magnifiquement capturé le frisson unique de la traditionnelle course de taureaux de récolte qui a lieu chaque année dans la régence indonésienne de Tanah Datar.

Parfaitement chronométré et cadré : le couple de taureaux et leur jockey sont ostensiblement situé au centres, éclatant d'une explosion en forme de croissant, mirey. Il retient l'attention du spectateur et communique avec brio le dynamisme de la scène, donnant au spectateur le sentiment qu'il est présent et démontrant pourquoi l'événement a été surnommé «la course la plus boueuse du monde».

Sharwar Apo Les effets du réchauffement climatique" - Rajshahi, Bangladesh. Photographie en noir et blanc d'une rivière asséchée
"Les effets du réchauffement climatique", Rajshahi, Bangladesh © Sharwar Apo

10. « Les effets du réchauffement climatique », Rajshahi, Bangladesh – Sharwar Apo

La crise climatique a été bien documentée par les photographes ces dernières années, mais peu d'images isolées capturent sa malveillance aussi efficacement que cette transcription d'une rivière asséchée à Rajshahi, au Bangladesh. Entre novembre et mars, la région s'apparente, selon les propres mots de l'artiste, à une « vallée de la mort », une friche désolée dépourvue d'eau potable et de cultures.

Le point de vue sans élévation met l'accent sur le paysage desséché et ses textures d'un autre monde, tandis que le pont et la figure solitaire, courbés par le poids de son outil agricole, semblent presque incongrus dans un environnement aussi manifestement stérile. C'est une image qui donne à réfléchir qui sert de rappel brutal de la nécessité d'une action immédiate.


NB:
The 2022 Visual Storytelling Award est ouvert aux inscriptions jusqu'au 31 janvier et les photographes sont invités à Participer leur travail ici.


Toutes les images © leurs propriétaires respectifs

Ne manquez pas quand nous
ajouter des nouvelles et des éditoriaux.

Sur quel email souhaitez-vous les recevoir ?

Nous respectons votre vie privée.

Astuce-Logo

Pour soutenir les photographes, nous sommes chaque mois
offre 10 ENTRÉES GRATUITES à la compétition.

Entrez votre e-mail et inscrivez-vous à notre newsletter pour être considéré.